vendredi 15 février 2019

C'est pas du jeu !

Dans ce 32e album, Cédric vit de nouvelles aventures avec sa famille composée de ses parents et de son grand-père. Mais Cédric est également entouré par ses amis : Christian, Chen, Lily, Nicolas, Manu... et aussi par sa maîtresse d'école, par le prof de sport, par le chef des scouts...
Bref, tout ce petit univers nous est familier et on prend toujours du plaisir à lire les nouveaux albums et relire les anciens.

Cédric
n°32
C'est pas du jeu !
Laudec - Cauvin
Dupuis

jeudi 14 février 2019

The Bromley Boys

Dans le cadre du 24e Ciné O'Clock nous sommes allés au cinéma Le Zola hier au soir pour voir une comédie britannique de 2018 The Bromley Boys.

C'est rare, mais nous avons été déçus par le film.
Nous nous attendions à une comédie avec l'humour anglais si particulier mais nous en étions loin.
C'est pourtant basé sur une histoire vraie.
Le film était parfois long même si nous avons quelque fois souri devant certaines répliques.
Dommage...

David Roberts a 15 ans en 1969.
C'est un fan absolu de football mais la vie fait qu'il habite dans une ville qui accueille la pire équipe de football d'Angleterre : le Bromley FC.
Malgré ce classement plus que médiocre, David reste le fan absolu du club avec trois autres hommes plutôt paumés. Mais cela ne plait pas à sa famille car cette passion l'isole de plus en plus...



mercredi 13 février 2019

Une station de ski à Fourvière

A Fourvière, à la Sarra, il y a une station de ski.
Non, non c'est vrai, enfin, ce FUT vrai.
Située à 280 mètres d'altitude, j'aime autant vous dire que la neige était rarement au rendez-vous mais il n'y en avait pas besoin puisque la seule piste présente était recouverte d'un revêtement bleu puis blanc. Il y a avait même une remontée mécanique !
La piste, voulue par Tony Bertrand, Adjoint au Maire, est inaugurée le 29 novembre 1964 et rencontre très rapidement un vif succès.
Il y a même eu des compétitions de ski.
Malheureusement, le sol n'étant pas recouvert de neige, les chutes étaient nettement plus douloureuses et la station fut fermée en 1975 en attendant un revêtement qui ferait moins mal lorsque l'on tombe.
On l'attend encore...
En fait,  la station de ski de la Sarra n'a jamais ré ouvert.
La remontée mécanique et le revêtement furent démontés en 1991 mettant un terme définitif aux rêves de ski à Lyon même.
Voici un reportage de l'époque :
Un petit tour par la Basilique de Fourvière
où le Pavillon d'Accueil est en construction
et je termine cette belle promenade à Lyon.

mardi 12 février 2019

Nicky Larson et le parfum de Cupidon

C'est une adaptation d'un dessin animé japonais que nous sommes allés voir hier au soir au cinéma.
A l'origine, Nicky Larson est un manga japonais sous le titre de シティーハンタ (City Hunter).
Le manga est créé en 1985.
Le dessin animé quant à lui est diffusé au Club Dorothée en 1990.
En réalité, il existe 4 séries différentes, 3 films et 3 téléfilms.
Nicky Larson c'est ce grand brun détective privé et garde du corps qui fait équipe avec la belle Laura.
Mais Nicky est un invétéré coureur de jupons et n'a qu'une idée en tête : les femmes !
Heureusement il sait rester professionnel et surtout Laura est là pour le rappeler à l'ordre en l’assommant avec d'énormes masses.
Nicky Larson et le parfum de Cupidon c'est donc l'adaptation française de ce manga concoctée par Philippe Lacheau (le même qui a fait Babysitting, Babysitting 2, Alibi.com).
Il est entouré de sa bande : Tarek Boudali, Julien Arruti, Vincent Desagnat, Élodie Fontan.
Cette équipe est très drôle et nous fait penser aux troupes du Splendid, aux Nuls et aux Inconnus.
Letellier contacte l'agence de Nicky Larson par le biais de Laura car il possède un parfum qui rend irrésistible celui qui s'en vaporise. Alors qu'une rencontre est organisée entre les trois personnages, la valise qui contient le parfum est volée par un homme en moto. Débute alors une course poursuite...

Certes l'histoire ne vole pas très haut et reste souvent en dessous de la ceinture mais ça fait tellement du bien de rire de telles bêtises !
En plus, Philippe Lacheau est très fidèle à l'univers de Nicky Larson puisqu'on y retrouve les personnages habillés comme dans les mangas, l'immeuble où les deux héros habitent, la voiture, les armes, la masse, les corbeaux... Aucun détail n'est oublié.
A cela, il a le génie d'ajouter des situations qui n'appartenaient pas au manga mais qui s’intègrent parfaitement bien.
Nous avons beaucoup aimé tous les clins d’œil fait à travers l'histoire à la fin des années 80 et au début des années 90 : autres dessins animés, façon de parler, de s'habiller, aux séries, aux films, aux musiques, aux personnages.
L'un des meilleurs clin d’œil c'est l'apparition de Dorothée, de la valise et des chaussettes rouges et jaunes à p'tits pois.

Il me tarde de le revoir à la télévision pour rire des gags très drôles qui agrémentent le film de bout en bout sans oublier, comme dans le manga, les scènes d'action.


Pour terminer, voici le générique français de Nicky Larson qui est joué durant le film et qui est interprété par Jean-Paul Césari, le chanteur du premier générique.

lundi 11 février 2019

Le trompe-l'oeil de la Sarra

Construite en 1956, la résidence de la Sarra ressemblait à tous les immeubles de cette époque construits à la va-vite et qui n'avaient aucun style architectural.
En 2003, il a été décidé de la réfection des façades mais d'une manière très originale puisque le plus grand trompe-l'oeil de mur peint d'Europe prend naissance sur les façades de cette résidence.
Le résultat se trouve ci-dessous en photos.
On reconnaît les couleurs des maisons du Vieux-Lyon mais également son style.
On retrouve également à certains endroits des habitants peints à leur fenêtre ou en train de pratiquer des activités.
Je ne connaissais absolument pas cette curiosité de Lyon et je vous invite, en respectant la tranquillité des habitants, à venir découvrir cette spécificité de la Sarra qui mérite de s'y attarder pour voir chaque détails.
Direction maintenant la station de ski...

dimanche 10 février 2019

Le Nouvel An chinois à Lyon

C'est une fin de semaine asiatique que nous avons vécu puisque hier au soir nos voisins nous ont invité à manger indien. Lui est d'origine indienne et il était aux fourneaux. Ils nous ont montré la vidéo des merveilleuses cérémonies de leur mariage en Inde : f-a-b-u-l-e-u-x ! La soirée a été très agréable.
Aujourd'hui, nous avons pris la direction de la Guillotière située dans le 7e arrondissement de Lyon.
C'est là que se trouve le quartier chinois lyonnais.
Oh, ce n'est pas un très grand "Chinatown" à comparer des autres quartiers chinois ailleurs dans le monde puisqu'il représente quelques pâtés de maisons autour des rues Passet, d'Aguesseau et Pasteur mais l'association des Chinois de Lyon et de la Région Auvergne-Rhône-Alpes (ACLYR) est très dynamique.
Le quartier est décoré, sans doute pas autant qu'à l'habitude mais il faut dire que la tempête Isaias touchait la région de plein fouet à cette heure là et que le vent soufflait très, très fort.
 
Nous avons pu manger dans la rue en choisissant parmi une multitude de plats chinois, vietnamiens, cambodgiens... dont les stands sont nombreux sur les trottoirs.
Nous mangeons plusieurs baozi, de petites brioches cuites à la vapeur et remplies de farces. Il en existe de plusieurs sortes, nous en mangeons à base de porc, d'autres de légumes.
Voici le stand de l'ACLYR
dont le dynamique Président Kear Kun Lo se trouve à quelques mètres d'ici, quelques heures plus tard, pour faire un discours entouré de personnalités dont la Maire du 7e arrondissement et la Consul de la République Populaire de Chine à Lyon, Lu Qingjiang.
Il nous explique les festivités à venir pour cette entrée dans l'année 4717 avec le très attendu défilé du lion, animal qu'il faut tout d'abord réveiller.
Une cérémonie débute alors où l'on peint les yeux du lion pour qu'il s'éveille.

Est-ce un bon signe ? A son réveil, la pluie et le vent s'arrêtent net et le soleil apparait accompagné d'un très beau ciel bleu.


Le lion peut alors déambuler dans les rues pour s'arrêter devant chaque commerces pour chasser les mauvais esprits et attirer le bonheur et la bonne fortune.
Cela faisait plusieurs années que nous voulions nous rendre à ces festivités, nous ne regrettons pas de nous y être rendus cette année.